Jeudi 25 février 2016 · 19h30

Maison des Associations · Salle Gandhi
15, Savoises · Genève

avec Françoise Verchère
Coprésidente du CéDpa, collectif d’élu·e·s opposés à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Télécharger le Flyer (PDF)

19h30 – Projection du film «Notre Dame des Landes: Opération Astérix» (54′)
20h30 — Intervention de Françoise Verchère et d’un·e représentant·e des opposant·e·s à l’agrandissement de l’aéroport de Genève
22h00 — Apéro convivial

Il y a en France, depuis près de 40 ans, une forte mobilisation contre la construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Un projet inutile et couteux, qui implique l’expulsion des paysans de leurs terres, la destruction d’une zone humide riche en biodiversité et une augmentation significative du transport aérien.

Face aux menaces du gouvernement et de son délégataire Vinci, le mouvement anti-aéroport est plus intense et vivant que jamais.

La résistance à Notre-Dame-des-Landes est aujourd’hui devenue emblématique de tant d’autres luttes pour la protection de la nature et de la collectivité, pour le maintien des terres agricoles et la protection du climat. Elle marque notre refus de la marchandisation du territoire et de nos vies. Ce qui se construit sur la ZAD – la Zone à Défendre – est porteur d’un immense espoir. S’y inventent d’autres manières d’habiter, de cultiver, de créer et de s’organiser ensemble.

Le 25 janvier, le juge des expropriations a prononcé l’expulsion des paysan-ne-s et habitant-e-s historiques de la ZAD : immédiate pour les exploitations agricoles, sous deux mois pour les habitations. Les quelques 200 nouvelles personnes qui, depuis 2007, se sont installées sur la ZAD pour y vivre et la protéger, sont, elles aussi, susceptibles d’être délogées par la force.

C’est maintenant qu’il faut obtenir l’abandon du projet d’aéroport par notre mobilisation ! Dans le bras de fer qui s’est engagé, la puissance du mouvement dans la France et au-delà pendant les semaines à venir va être décisive. Toutes les composantes de la lutte appellent donc à multiplier les actions de solidarité, en préambule d’une journée de mobilisation massive et générale le 27 février.

Cette journée aura pour mot d’ordre l’arrêt des menaces d’expulsion sur les paysan-ne-s et habitant-e-s de la ZAD, ainsi que l’abandon définitif du projet d’aéroport.

A Genève aussi les autorités veulent encore agrandir l’aéroport et prévoient que la fréquentation passerait de 15 à 25 millions de passagers par an – autant de pollution sonore pour les communes concernées et de CO2 en plus ! Si nous voulons limiter le réchauffement de la planète, nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre, pas les augmenter ! Le collectif qui s’oppose à ce projet nous présentera l’état de la situation actuelle.

Organisateurs: Coordination Climat et Justice Sociale (solidaritéS, Les Verts, Noé21, Parti Socialiste Genevois), Attac-74, Attac-Genève, Confédération Paysanne 74, OdAmap 74

Avec le soutien d’Alternatiba Léman

C’est en ligne ici:

http://www.solidarites.ch/geneve/ecologie-menu/978-25-02-2016-nddl

 

Mais aussi sur Facebook:

https://www.facebook.com/events/1685165658431873/