CYCLE DE CONFÉRENCES D’AUTOMNE 2015

Justice environnementale : l’écologie comme champ de bataille

Face aux nombreuses menaces écologiques qui nous guettent, les bonnes âmes appellent l’humanité à « dépasser ses divisions » pour s’unir dans un pacte environnemental. Sommes-nous pourtant toutes et tous vraiment dans le même bateau ? Et si au contraire cette vision consensuelle de l’écologie, niant tout clivage socio-politique et dépolitisant les enjeux, contribuait à garantir la survie d’un système injuste et insoutenable ? En adoptant la perspective de celles et ceux qui subissent tous les jours les conséquences du libre-échange érigé en dogme absolu, ATTAC vous invite à un cycle de conférences qui postulent l’existence d’une conscience écologique de classe – parce que si un autre monde est toujours possible, ce n’est qu’en multipliant les luttes qu’on y parviendra.

 

Jeudi 15 octobre, 20h, Lausanne

(Maison de quartier sous gare, av. Dapples 50)

« Ecologie et classes populaires », avec Paul ARIÈS,
objecteur de croissance et rédacteur en chef  du mensuel Les Z’indigné(e)s.

En collaboration avec le Réseau Objection de Croissance (ROC-VD – www.decroissance.ch)

 

Samstag 17 Oktober, 13.30-18 Uhr, Basel

(Gewerkschaftshaus)

«Klimagipfel unter Druck setzen. Aktionsformen des zivilen
Ungehorsams kennenlernen
», mit Theo Gubler (Greenpeace)

 

Montag 19 Oktober, 19 Uhr, Zürich

(Sihlquai 131, 2.OG)

Film: «Konsum, nein danke», dann Vortrag und Diskussion «Klimagerechtigkeit – Wieso die früh industrialisierten Länder in der Klimaschuld stehen und was wir tun können», mit Mathias Schmelzer (Wirtschaftshistoriker und Klimaktivist)
Vendredi 23 octobre, 20h, Neuchâtel

(Le Garage, rue de l’Eglise)

« Le business est dans le pré », avec Aurélie TROUVÉ, agronome,
ancienne  présidente d’ATTAC-France et candidate à la présidence du FMI.

En collaboration avec l’Initiative pour la souveraineté alimentaire.

 

Mercredi 28 octobre, 20h, Genève

(Maison des Associations, rue des Savoises 15, Genève)

« Climat et justice environnementale », avec Pablo SOLON,
ancien ambassadeur bolivien aux Nations unies et co-organisateur du FSM de Tunis.

En collaboration avec Climat et Justice Sociale.

 

Montag 9 November, 19 Uhr, Bern

(Kirchgemeindehaus  Frieden)

«Divestment – eine Strategie für eine klimagerechte Welt? »,
mit Payal PAREKH (350.org) und Christian LÜTHI (Fossil-free)